Vous êtes ici
Accueil > Fil d'actualités > Test Ratchet & Clank Rift Apart faut-il acheter les nouvelles aventures du Lombax et de son acolyte sur la PlayStation 5

Test Ratchet & Clank Rift Apart faut-il acheter les nouvelles aventures du Lombax et de son acolyte sur la PlayStation 5

test-avis-sur-le-jeu-video-ps5-Ratchet-et-Clank-Rift-Apart

La licence Ratchet & Clank fait partie de celles qui ont marqué l’esprit de toute une génération de joueurs depuis sa création. Après plus de 19 ans de carrière, le Lombax et son acolyte robot sont toujours dans la course et ont toujours une grande importance pour les équipes de PlayStation et celles du studio de développement Insomniac Games. Preuve en est aujourd’hui avec la sortie de Ratchet & Clank Rift Apart qui débarque en exclusivité sur PlayStation 5 le 11 juin 2021. Les deux compères reprennent du service après un chouette remake du premier volet de la saga qui est sortie en 2016 sur PS4 pour revenir cette fois avec une aventure totalement inédite et interdimensionnelle.

Nous avons eu la chance de pouvoir jouer à cette nouvelle production signée par les équipes d’Insomniac Games, ce qui nous permet aujourd’hui de vous proposer un test afin de vous donner notre ressenti sur le soft dans sa globalité. Après y avoir passé une bonne vingtaine d’heures et avoir pris un peu de recul sur l’aventure que nous avons vécue avant la rédaction de cet avis, il est temps de dresser un verdict.

Nouvelle aventure, nouveau Lombax :

Ratchet & Clank Rift Apart introduit un nouveau personnage central répondant au nom de « Rivet », l’alter ego féminin du Lombax qui vit dans la dimension alternative où atterrissent Ratchet et Clank après un petit accident dans leur monde alors qu’une fête se tenait en leur honneur. Comme nos deux héros, la Lombax Rivet n’hésite pas à se lancer à l’aventure dans sa dimension bravant les dangers qui se dressent devant elle notamment quand il faut arrêter un Docteur Néfarious plus puissant que jamais qui cherche à détruire l’équilibre des différentes dimensions. Sauf que contrairement à notre duo traditionnel, Rivet est du genre solo et ne fait pas facilement confiance aux robots, alors imaginez lorsqu’elle se retrouve à faire équipe avec Clank, cette dernière se montre dès le départ assez méfiante.

Ratchet-Clank-Rift-Apart-personnage-Rivet-et-clank

Rivet est une Lombax qui a sa part d’importance dans Ratchet & Clank Rift Apart et qui pourrait l’avoir à l’avenir pour la série. Avec ce nouvel opus, vous alternez les phases de jeu entre Ratchet & Rivet qui parcourt tous deux la galaxie de leur côté pour régler ce problème de portails dimensionnels qui se sont ouverts entre les mondes. Plus que jamais, ce nouvel opus met l’accent sur l’aspect narratif jusqu’à développer le background autour des personnages.

Non seulement on contrôle les deux Lombax à tour de rôle en avançant dans l’aventure, mais Clank a aussi son rôle à jouer avec notamment des phases de jeu ou le robot doit réparer des anomalies en résolvant des énigmes que nous avons trouvé pour le coup plutôt bien ficelées. Lors de ces phases de jeu, vous pouvez visualiser « les possibilités » du robot. En clair, quand vous vous retrouvez dans ces anomalies, vous pouvez voir une projection de plusieurs Clank qui réalisent une action en continu attendant que vous libériez le passage.

Pour cela, vous utilisez des petites sphères de couleurs qui augmentent la vitesse des projections, qui augmentent la gravité où en les faisant bondir dans une direction. À vous alors de trouver la solution pour les mener sur le bon chemin. Ces phases de jeu ne sont pas nombreuses, mais sont bien amenées dans l’aventure, ce qui permet de marquer une petite pause entre ces phases de shoot et de plateforme intense. 

Ratchet-Clank-Rift-Apart-phase-de-gameplay-avec-clank

Ratchet & Clank Rift Apart, une vraie vitrine technologique pour la PS5 :

La caractéristique principale de Ratchet & Clank Rift Apart que les développeurs ont mis en avant pendant le processus de création du jeu est l’idée de failles dimensionnelles qui s’ouvrent pour envoyer le joueur dans une autre dimension ou dans un autre lieu en un éclair. Cette idée est une vraie réussite, nous avons vraiment été impressionnés de jouer et de voir des explosions de partout avec ces dimensions qui s’ouvrent et se referment dans le feu de l’action pour vous envoyer en un instant dans un tout autre environnement sans le moindre temps de chargement ou ralentissement ! Ratchet & Clank Rift Apart est assurément une vitrine technologique pour la PS5 démontrant avec brio les vraies capacités de la console. 

Il y a par exemple un monde entier dans le jeu qui se transforme en un instant devant vos yeux, tout simplement en frappant un cristal dimensionnel, vous passez littéralement d’un décor à un autre en une fraction de seconde. Une telle prouesse technique serait clairement impossible sur la précédente génération de consoles sans obliger le joueur à regarder de longs écrans de chargement ou voir des objets popper un peu partout à l’écran à la génération du nouvel environnement ce qui explique certainement pourquoi Ratchet & Clank Rift Apart est resté une exclusivité PS5 et ne sort pas sur PS4. Tout se fait instantanément sur la PS5 de Sony, la console charge dynamiquement des textures et des objets à un débit incroyable quand c’est nécessaire et tout se fait de façon presque imperceptible pour le joueur derrière son écran.

Ratchet-Clank-Rift-Apart-environnement-ville-futuriste

Sachez par ailleurs que la console reste très silencieuse en toutes circonstances, il faut vraiment aller coller son oreille ou mute l’action pour entendre un léger bruit de fonctionnement. On se rappelle encore l’époque Killzone Shadow Fall sur la première PS4 (un des jeux de lancement) qui avait tendance à se transformer en vrai réacteur d’avion lors de certains passages couvrant complètement l’action. Ce n’est pas le cas avec la PS5 même sur un jeu comme Ratchet & Clank Rift Apart qui semble clairement exploité les ressources de la console.

Côté visuel, les personnages donnent l’impression de sortir tout droit d’un grand film d’animation et les environnements de science-fiction se combinent parfaitement à l’ensemble pour vous en mettre plein les mirettes. On pourrait parfois confondre les visuels avec un film de chez Pixar. Nous avons profité de l’aventure en mode fidélité 4K en 30 FPS (stable) avec Raytracing activé. Le jeu tourne vraiment bien dans ce mode, nous l’avons même préféré aux deux autres modes de performances qui permettent de jouer en 60 FPS avec une résolution dynamique. Dans ces modes l’éclairage est moins bon, on perd en détail et la résolution dynamique ne rend pas du tout honneur aux travaux des artistes d’Insomniac Games. Étrangement pour nous, le mode fidélité qui est là pour vous en mettre plein les yeux l’emporte largement sur le framerate dans le cas de ce Ratchet & Clank Rift Apart.

Un mélange entre jeu de plateforme et jeu d’aventure à l’action effréné :

On sent dès les premières minutes de jeu que le studio avait dans l’idée de divertir au maximum les joueurs sans qu’ils aient le temps de ressentir la moindre seconde d’ennui. Ce sentiment ne vous lâche pas jusqu’à la fin de l’aventure ! 85% du temps, il y a des explosions de partout, des ennemis agressifs et en surnombres qui n’attendent qu’une chose, en découdre avec les Lombax. Les 15% du temps restant, vous le passer à explorer les différentes planètes sur lesquels votre aventure vous mène. Il y a deux types de planètes, celles qui sont un peu couloir et qui vous dirigent sur un parcours et les autres qui font la part belle à l’exploration prenant les traits de mondes ouverts. Il y a évidemment des choses à collecter dans ces mondes et quelques quêtes secondaires à entreprendre. Vous trouvez par exemple sur ces planètes des portails vers des poches dimensionnelles qui sont des zones orientées platforming.

Pour ceux qui s’en inquièteraient, l’ami Ratchet ne part pas à l’aventure sans quelques améliorations de base. Le Lombax est équipé dès le début de l’aventure de plusieurs gadgets qu’il possédait déjà dans les précédents jeux de la série et notamment dans le remake du premier opus. Au fil de l’aventure, vous débloquez évidemment de nouveaux gadgets pour compléter ceux de base comme celui qui permet de faire un « saut fantôme ».

Ratchet-Clank-Rift-Apart-graphisme-environnement

Pratique en situation de combat, ce mouvement est aussi très utile lors des phases de sauts pour par exemple atteindre une plateforme éloignée. Le Lombax (Ratchet ou Rivet) que vous contrôlez peut alors faire un double saut, planer sur une courte distance et réaliser un « saut fantôme » pour se propulser en avant, tout ça en une seule action. Ce gadget n’est évidemment pas la seule nouveauté de Rift Apart, vous en découvrirez d’autres en jouant. Pour vous donner une idée, jamais les personnages de la série Ratchet & Clank n’auront été aussi maniables que dans cet épisode. Tout répond parfaitement bien et à aucun moment vous ne remettez le jeu en cause quand vous ratez un saut ou quand dans le feu de l’action vous manquez une esquive. Le gameplay est fun et intuitif !

Notez au passage que la bande-son de Mark Mothersbaugh accompagne très bien l’action du jeu, vous avez déjà pu entendre certaines de ses compositions dans la trilogie originale de Crash Bandicoot ou encore la trilogie Jack & Daxter. Lors des moments de calmes, vous vous arrêterez assurément pour observer ces mondes fantastiques et vivants construits par les équipes d’ Insomniac Games. Chaque moment plus posé est une réelle occasion de s’émerveiller des détails minutieux, le jeu comptant plusieurs destinations au cadre bien différent. Si les décors sont vraiment très beaux et que tout fourmille de détails, nous regretterons tout de même la présence d’un problème de taille… 

Nous nous sommes retrouvés à plusieurs endroits de la galaxie ou certaines plateformes proches de notre personnage nous paraissaient praticables, mais ne l’étaient pas en réalité. Il arrive parfois que vous tentiez de descendre sur une plateforme juste en dessous de vous ou de sauter sur une autre juste en face de vous pour finalement voir votre Lombax mourir avant même d’atteindre « cette » plateforme… 

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres… Ce point nous a pour le coup légèrement chagrinés puisque cette situation s’est répétée à plusieurs endroits de l’aventure. Avant de faire un saut, vous finissez alors par vous interroger si cette plateforme est là pour le visuel ou si une route y est dissimulée…

Les Lombax disposent d’un arsenal impressionnant :

Une chose est certaine, l’arsenal que partagent les deux Lombax ne manque pas de piquant. Les équipes de développement du jeu se sont vraiment lâchées à ce niveau. Sans trop vous en dire, il y a une bonne douzaine d’armes. Chacune des armes du jeu dispose d’effets uniques, vous pouvez déchainer des rayons soniques sur vos ennemis, balancer des grenades qui s’installent et arrosent vos ennemis pour les immobiliser ou inonder vos adversaires de pluies de missiles géants. Toutes ces armes disposent d’améliorations et de niveaux qui les rendent plus performantes à mesure que vous les maniez en combat. Un saut dans l’une des nombreuses boutiques du jeu et vous avez la possibilité de dépenser des matériaux que vous avez collectés dans l’environnement pour que vos armes gagnent en efficacité.

Les armes exploitent par ailleurs le retour haptique et les gâchettes adaptatives de la Dualsense. La plupart d’entre elles offrent par exemple un tir secondaire à l’image de Returnal du studio Housemarque sortie fin avril sur PS5. Mais contrairement à la production de Housemarque, nous avons trouvé que l’utilisation des tirs secondaires n’était pas aussi utile dans Ratchet & Clank Rift Apart que dans Returnal. Dans le feu de l’action, vous avez tendance à écraser les gâchettes sans réfléchir et à changer d’armes à la volée via la roue de sélection des armes pour vous adapter à vos ennemis en conséquence et vous avez tendance à oublier qu’un tir primaire et secondaire est présent…

Ratchet-Clank-Rift-Apart-personnage-decor-visuel

Notez que les deux protagonistes principaux que vous contrôlez profitent tous deux du même arsenal et partagent les mêmes ressources et les mêmes améliorations. Si vous achetez une arme avec « Rivet », quand vous prendrez le contrôle de Ratchet dans un autre endroit de la galaxie, ce dernier disposera aussi de cette arme avec les mêmes améliorations et vice versa. Tout comme le nombre de boulons ramassés sur les ennemis ou en brisant des caisses, les matériaux collectés et autres sont partagés entre les deux Lombax.

À notre humble avis, si vous venez à vous procurer le jeu et que vous voulez profiter comme il faut de cet incroyable arsenal, il vaut mieux jouer dans les niveaux de difficulté supérieurs. Pour sortir notre test en temps et en heure, nous avons joué une première partie à Ratchet & Clank Rift Apart dans son niveau de difficulté standard « agent rebelle », nous avons trouvé qu’il était bien trop facile dans ces conditions. Notez cependant qu’à la toute fin, vous débloquez un nouveau type de défi qui relance l’intérêt de parcourir une seconde fois le jeu, nous avons opté pour le niveau de difficulté max à ce moment et l’on profite clairement mieux de l’arsenal à disposition.

L’aventure principale de Rift Apart se boucle une première fois en 10 à 12 heures environ (en ligne droite). Les développeurs ont néanmoins pensé à pas mal de petites choses à faire à côté pour prolonger le plaisir de jeu avec notamment les traditionnels boulons en or à trouver un peu partout en parcourant les différentes planètes de la galaxie. 

Ces boulons permettent de reskin certains éléments du jeu et offrent au bout d’un moment quelques tricheries pour permettre à chacun d’y trouver son compte. Les effets des boulons en or s’activent d’une simple pression de touche dans les menus du jeu. Le soft compte évidemment d’autres collectibles comme des robots et surtout, il est possible de trouver des armures en chemin que les deux Lombax se partagent au fil de l’aventure. Vous pouvez habiller Ratchet et Rivet de la tête aux pieds en équipant ces armures. 

Chaque set d’armure offre un effet passif renforçant par exemple la défense des deux persos que vous contrôlez à tour de rôle, augmentant les dégâts de leurs armes ou augmentant les boulons acquis en tuant les ennemis. Nous parlons d’effets passifs ce qui signifie que même si vous n’équipez pas vos Lombax de ces armures pour ne pas altérer leur visuel de base, les effets restent actifs. Si vous vous inquiétez par ailleurs de cacher le visage des deux Lombax derrière un casque en cours d’aventure, les développeurs ont pensé à tout, un casque équipé se désactive automatiquement pendant les scènes. En 18 heures de jeu, notre fichier de sauvegarde affichait 100%. Comme précisé précédemment, les développeurs ont introduit une bonne idée post-game pour pousser les joueurs à repartir à l’aventure et prolonger l’expérience quelques heures supplémentaires.


★ En conclusion faut-il jouer au nouveau Ratchet & Clank Rift Apart sur la PS5 ?

Avec Ratchet & Clank Rift Apart, le studio de développement Insomniac Games élève la série à son meilleur niveau. Nous avons pris un réel plaisir à suivre les nouvelles aventures du Lombax Ratchet et de son acolyte Clank. La nouvelle protagoniste répondant au nom de « Rivet » est bien amenée dans l’histoire et l’univers du jeu et arrive à trouver sa place sans forcément éclipser notre duo habituel. Ratchet & Clank Rift Apart est non seulement visuellement magnifique, mais il offre aussi une aventure fun sans prise de tête avec une action totalement débridée.

Vous n’avez pas le temps de vous ennuyer dans cette production signée par le talentueux studio Insomniac Games, l’action y est omniprésente. Bien que l’aventure peut se montrer courte en ligne droite, les développeurs ont trouvé le moyen de relancer l’intérêt d’une seconde partie après le générique de fin. On regrettera tout de même que certaines parties des différents décors que vous parcourez semblent praticables alors que non.


 

Ratchet & Clank Rift Apart

Note du jeu
9

Des graphismes irréprochables, Ratchet & Clank Rift Apart est une merveille pour les yeux !

10.0/10

Le gameplay de Ratchet & Clank est à son meilleur niveau, on s’amuse du début jusqu’à la fin

10.0/10

Une Bande son au top qui accompagne correctement l’action et un doublage FR de très grande qualité

9.5/10

Une aventure un peu courte, on atteint les 100% en moins de 20 heures, mais l’aspect rejouabilité est là

8.0/10

On se demande parfois si une plateforme sur laquelle on s’apprête à sauter fait partie de la surface de jeu…

7.5/10
Yuri
Yuri
Retrouvez toutes les infos Jeux Video sur generation-game avec des tests, des guides de jeux, des astuces sur les dernières sorties et bien d’autres !

Laisser un commentaire

Top