Vous êtes ici
Accueil > Fil d'actualités > Test de Marvel’s Avengers le jeu de super-héros que tout le monde attendait ? Notre avis !

Test de Marvel’s Avengers le jeu de super-héros que tout le monde attendait ? Notre avis !

test-avis-marvels-avengers

Avec Marvel’s Avengers, les équipes de Crystal Dynamics tentent de proposer un équivalent à la troisième personne de ce qu’est le « Destiny » de Bungie, un énième jeu à service avec la promesse d’un suivi sur une très longue durée. Le soft offre la possibilité de se mettre dans la peau des héros emblématiques de l’univers « Marvel » comme Captain America, Iron Man, Hulk, ou encore Black Widow. Chacun de ces super-héros avec ses propres compétences et capacités distinctes, pour une aventure TRÈS orientée sur le multijoueur et la coopération. Si cela semble prometteur aux premiers abords, les équipes de développement ont-ils eu des idées assez solides pour rendre l’expérience intéressante manette en main ? C’est ce que nous allons voir dans ce test ! Rappelons que le jeu est disponible en vente sur PC, PS4 et Xbox One depuis le 4 septembre 2020 et que les joueurs consoles profiteront d’une mise à jour « upgrade » gratuite quand ils passeront sur PS5 ou Xbox Séries X.

Marvel’s Avengers s’ouvre sur le A-Day, une journée d’inauguration pour le nouveau quartier général des Avengers à San Francisco. Sauf que tout va très vite déparer au cours de cette fameuse journée. Pour cette introduction, le jeu vous fait incarner Kamala Khan, « une super fan de Captain America, Iron Man, Hulk, Black Widow etc. » présente sur place pour un concours de bande dessinée. Ce que l’on retient évidemment dès le départ c’est l’esthétique du jeu qui est vraiment réussi, nous avons joué sur PS4 Pro et le soft profite d’un chouette rendu à l’écran. Après un rapide tour d’horizon où la jeune fille collecte les comics sur les stands, la situation se gâte obligeant les Avengers à prendre les choses en main. Vous basculez ainsi du point de vue « du fan » à superhéros en l’espace de quelques secondes ou le jeu vous initie aux différentes techniques des six héros jouables. À tour de rôle, vous incarnez les héros, Thor, Hulk, Iron Man, Captain America ou encore Black Widow dans une très longue mission pour le moins explosive. Le jeu vous en met plein la vue pour votre première heure à tel point que la seule pensée qui vous envahit c’est que la suite des évènements doit être tout aussi « grandiose ». Après cette longue mission mettant en avant les héros de Marvel, les méchants l’emportent finalement sonnant la fin des Avengers… On y retrouve plus tard une Kamala Khan plus âgée qui a désormais des pouvoirs suite à son exposition avec la brume de Terrigen ce qui lui fera développer des capacités surhumaines pour devenir Ms. Marvel, mais pour l’heure c’est le rassemblement des Avengers.

Campagne intéressante à suivre, objectifs soporifiques…

Bien qu’on soit face à un jeu plutôt bien scénarisé, on ne peut pas dire que les missions de Marvel’s Avengers brillent d’ingéniosité. Et les choses se dégradent à mesure que vous progressez jusqu’à atteindre un point critique qui peut vous faire décrocher totalement. Le jeu vous noie dans les informations, les missions se ressemblent toutes, et bien souvent, la seule chose qui va différencier une mission lambda d’une mission de campagne c’est la scène qui va se jouer derrière pour faire avancer l’histoire. Les missions ont à peu près toutes la même structure, on vous téléporte dans une grande zone que vous pouvez explorer librement avant de rejoindre l’objectif principal. Pendant votre exploration, vous découvrez des points d’intérêt secondaires et recherchez des coffres cachés et des conteneurs de ressources pour renforcer les équipements du personnage que vous contrôlez. Vous avez aussi quelques objectifs rapides comme détruire une cible prioritaire, sauver un inhumain captif et toutes sortes de petites tâches vites expédiées comme ça. Rien de très palpitant ! Une fois que vous en avez terminé, vous infiltrez bien souvent un complexe de l’AIM en vue d’atteindre le coeur des opérations où vous devez détruire des équipements cruciaux au milieu de vagues d’ennemies. À la fin, on vous fait un bilan de vos performances avec des petites étoiles qui déterminent votre récompense . Puis les choses se répètent inlassablement jusqu’à atteindre la fin du récit…

Marvels-Avengers-combat-de-boss-taskmaster

Alors oui, certaines missions sortent du lot, mais pas assez pour offrir une expérience inoubliable au joueur et à des années-lumière de la mission d’introduction qui promettait un avenir radieux au jeu. Ce qui gâche un peu tout c’est justement cette volonté de vouloir tourner cette aventure sur le multijoueur et les sessions en coopération… D’ailleurs toutes les fois où nous avons cherché à jouer avec de parfaits inconnus sur le live, il était impossible de regrouper une escouade de quatre joueurs… le matchmaking du jeu est complètement cassé (peut-être corrigé depuis, nous n’avons pas re-testé), il ne trouve personne vous obligeant à jouer avec l’IA. Car oui, la plupart des missions de Marvel’s Avengers sont prévues pour quatre joueurs. Si vous ne trouvez pas de compagnons de route, c’est l’ordinateur qui gèrera les trois autres héros accompagnateurs pour la mission. Et quand c’est géré par l’IA, il faut s’attendre à quelques ratés… La campagne se boucle en une douzaine d’heures, mais évidemment l’intérêt du jeu ne réside pas simplement dans le seul fait de finir l’histoire puisque son caractère de « jeu à service » pousse le joueur à améliorer ses personnages toujours plus et à dénicher les meilleures pièces équipement pour atteindre à un haut niveau de puissance. En jouant à Marvel’s Avengers, si vous adhérez au concept c’est des centaines d’heures qui vous attendent surtout que du contenu régulier devrait arriver dans le jeu.

Chouette système de progression, héros au gameplay unique, Marvel’s Avengers à de bonnes idées :

Ce qui est bien avec Marvel’s Avengers, c’est que l’on vous offre la possibilité d’incarner un héros aux pouvoirs uniques. Kamala Khan peut étirer ses bras et ses jambes pour devenir géante. Thor est aussi puissant au sol qu’il est formidable dans les airs brandissant sont marteau de dieu du tonnerre. Celui que nous avons préféré jouer dans le lot est Captain America qui a gameplay vraiment grisant. À sa sortie, le soft vous permet d’incarner six personnages très différents, et d’autres arriveront au fil des mois pour renforcer le casting.

Chacun de ces héros est à améliorer individuellement. Ce qui signifie que vous devez jouer avec pour leur faire augmenter leur niveau personnel leur permettant d’apprendre de nouvelles techniques et débloquer des compétences diverses. Il faut aussi trouver à chacun des pièces d’équipements du plus commun aux pièces légendaires / exotiques qui feront passer votre héros à un tout autre niveau de puissance. Malheureusement, quelle que soit la rareté de l’équipement qui peut être inséré dans six emplacements différents, l’apparence de votre héros ne changera pas. La seule façon de modifier l’apparence de votre personnage est d’équiper des skins. Si vous en gagnez certains au cours des missions de campagne, la plupart nécessitent de terminer des cartes de défis liées au héros type « passe de combat » que l’on retrouve dans des jeux comme Fortnite ou Apex Legends par exemple, la progression passant par la réalisation de défis quotidiens et hebdomadaires ou leur achat par microtransactions.

environnements-marvels-avengers

Un équilibrage des combats à revoir d’urgence !

L’équilibrage du jeu est complètement aux fraises, imaginez un peu, vous incarnez un héros aux pouvoirs incommensurables et vous devez en fait vous planquer régulièrement derrière un mur pour ne pas vous prendre le tir d’un laser qui pourrait limite vous achever en un coup. Cette situation arrive malheureusement bien trop souvent dans Marvel’s Avengers… Nous ne disons pas que le joueur devrait rouler sur le jeu sans la moindre difficulté, mais on joue un jeu vidéo avec des personnages qui sont perçus comme des êtres surpuissants donc on devrait se sentir en tant que joueur comme un vrai « héros » avec une vraie montée en puissance à mesure que l’on gagne des niveaux et qu’on améliore nos pièces d’équipements. Le niveau de puissance des ennemis s’adapte à celui du joueur, ainsi que vous jouez une mission avec un héros de puissance 10 ou un autre de puissance 100, vous ne vous sentez pas plus fort puisque les ennemis ont toujours un coup d’avance sur vous… Nous pensons principalement aux ennemis un peu spéciaux de l’AIM, ceux qui sont entourés d’une aura de feu sont une vraie plaie !  Pire encore, ceux qui flottent dans les airs avec des rochers qui tournoient autour d’eux et qui font apparaitre des choses sous vos pieds presque impossibles à esquiver… Toutes les personnes qui ont testé les dernières missions d’entraînement HARM dans lesquelles vous devez combattre des vagues d’ennemis dans une salle holographique doivent certainement savoir de quoi on parle.

Dans certaines missions, le jeu vous demande de tenir une position et ne pas sortir du cercle pendant plusieurs minutes alors que les ennemis arrivent par vagues. Les coups arrivent de tous les côtés avec des tirs lasers lointains et le jeu vous le fait comprendre « reste dans ce cercle »… Il y a une mission obligatoire de campagne où vous incarnez Iron Man seul (sans IA pour vous accompagner ni autres joueurs) qui est un parfait exemple ou vous devez rester dans ce fameux cercle et vous devez défendre cette position. Cette mission a vraiment été une expérience des plus douloureuses… Ce n’était pas amusant, le fun de jouer un super héros disparu en quelques minutes à cause d’une idée des plus stupides. Vous jouez Iron Man, vous pouvez voler, mais vous vous retrouvez cloisonné au sol dans un cercle d’un mètre de diamètre avec des ennemis qui arrivent à gauche, à droite, devant, derrière, au-dessus… On ne vous fait pas un dessin, c’est une horreur à jouer.


★ Au final, Marvel’s Avengers le grand jeu de cette fin d’année 2020 ?

Marvel’s Avengers est un bon jeu avec de bonnes idées, on sent la volonté des développeurs de vouloir proposer quelque chose de fun avec des héros aux pouvoirs uniques et un gameplay différent pour chacun d’entre eux. Mais ils s’enlisent dans leur propre bêtise à vouloir trop en faire… Surplus d’informations, contenu en surdose aux objectifs qui ne sont pas des plus palpitants, une distinction niveaux / puissance qui ne sert à rien. Jouer un héros de « niveau 10 puissance 20 » et un autre de « niveau 20 puissances 100 » c’est absolument la même chose. À côté de ça, on a une campagne sympathique bien scénarisée avec des personnages attachants « mention spéciale à Kamala Khan alias Ms Marvel » et des graphismes qui ont quand même de la gueule. Il faut noter que la synchronisation labiale est mauvaise à un point où il arrive que la bouche des personnages ne bouge pas du tout… Le jeu manque cruellement de finition en l’état. Espérons que les mises à jour à venir corrigeront tous les problèmes et que les équipes de Crystal Dynamics arriveront à faire de ce Marvel’s Avengers une expérience plus « fun » sur la durée.


 

Marvel’s Avengers

Note du jeu
7

Système de combat grisant, chacun des héros possède son propre gameplay

9.0/10

Une campagne sympathique à suivre avec des personnages attachants

8.0/10

Excellente durée de vie, gestion du loot réussie, il y a de quoi faire pour ceux qui s’investissent

8.0/10

Un équilibrage des combats à revoir, le jouer doit avoir une vraie sensation de puissance en progressant

6.0/10

Des bugs à outrance, une synchronisation labiale catastrophique…

4.0/10
Yuri
Yuri
Retrouvez toutes les infos Jeux Video sur generation-game avec des tests, des guides de jeux, des astuces sur les dernières sorties et bien d’autres !

Laisser un commentaire

Top