Vous êtes ici
Accueil > Fil d'actualités > Test Monster Hunter Rise que vaut le jeu sur Nintendo Switch

Test Monster Hunter Rise que vaut le jeu sur Nintendo Switch

test-monster-hunter-rise-avis-nintendo-switch

Monster Hunter Rise est arrivé ! Les équipes de développement de Capcom nous emmènent au coeur du village de Kamura « dans un style très japonais » pour y affronter une nouvelle menace qui plane sur ce havre de paix et pour repousser « la calamité » ou des hordes de monstres tentent de pénétrer les défenses du village. Le jeu est disponible sur Nintendo Switch depuis le 26 mars 2021, voilà un peu plus d’une semaine que nous testons le jeu, il est temps de vous dire ce que l’on en pense dans sa globalité après y avoir passé une bonne quarantaine d’heures.

Monster Hunter Rise fait le plein de nouveautés :

Ce nouvel opus offre aux joueurs quelques nouveautés intéressantes comme un chien qui sert de compagnon de route à tous les chasseurs en plus du traditionnel Felyne que l’on avait déjà dans les anciens épisodes. Ce compagnon contribue à rendre le jeu Rise encore plus amusant qu’auparavant, vous pouvez monter sur son dos pour traverser de longues distances à toute vitesse, vous pouvez même escalader certains murs en étant sur son dos et prendre des virages serrés qui se terminent par un boost de vitesse. Contrairement aux Felynes, vous pouvez emmener votre compagnon chien avec vous lors des chasses en coopération même au-delà de deux joueurs dans une même chasse. La deuxième nouveauté qui attire l’oeil et pas des moindres , c’est le système de « Filoptère » qui est une sorte de grappin qui donne une incroyable agilité à votre personnage. 

Cet outil polyvalent vous permet de vous propulser dans les airs, d’escalader les parois des murs ou même de courir sur les murs. Ce super grappin est également utile au combat puisqu’il permet de monter sur les grands monstres et de les contrôler directement. Si vous avez toujours rêvé d’être l’acteur plus que le spectateur dans une guerre de territoire entre deux grands monstres, Monster Hunter Rise le permet avec son nouveau système de « Filoptères ».

liens-de-soies-filopteres-monster-hunter-rise

Parmi les nouveautés qui caractérisent Monster Hunter Rise en plus de son style très japonais et ses musiques lyriques japonaises, il y a aussi un nouveau type de quêtes, un mode calamité qui se joue à la manière d’un « Tower Defense » ou vous devez repousser des hordes de monstres en utilisant des machines de chasses que vous disposez vous-même à des lieux stratégiques d’une arène qui sert de bastion de défense pour empêcher les monstres de pénétrer dans le village de Kamura, le lieu central des opérations pour les chasseurs dans Monster Hunter. Nous devons dire que bien qu’originales, nous n’avons pas été spécialement emballés par ces quêtes « calamité » qui, heureusement, sont en grande partie optionnelles. Il doit y en avoir trois ou quatre de ces quêtes obligatoires dans tout le jeu pour le moment… Évidemment, les équipes de Capcom semblent assez fières de ce mode et il n’est pas impossible que d’autres quêtes imposant de repousser « la calamité » apparaissent avec le suivi du jeu…

quete-calamite-defense-monster-hunter-rise

Techniquement impressionnant pour de la « Nintendo Switch » :

Monster Hunter Rise est visuellement très réussie, Capcom ayant utilisé une version modifiée de son moteur de jeu « RE Engine » qui démontre une nouvelle fois toute son efficacité et sa puissance. En mode portable ou console de salon au choix, le jeu offre une aventure stable avec un framerate qui ne sourcille presque jamais, vous pouvez être 4 joueurs dans la même chasse avec 4 chiens et deux grands monstres dans la même zone et des effets qui apparaissent de tous les côtés que le jeu reste 99% du temps stable à 30 FPS, ce niveau d’optimisation est assez impressionnant quand l’on sait que le hardware de la Nintendo Switch est assez limité. N’ayons d’ailleurs pas peur des mots, Monster Hunter Rise est sans contexte l’un des jeux les plus beaux de la Nintendo Switch.

Le gameplay lui est pour le moins exaltant, les affrontements sont fluides, le personnage que vous contrôlez est très réactif et une fois que l’on s’est habitué et que l’on maîtrise les nouveaux « Filoptères », chaque combat devient grisant offrant un réel plaisir. Le jeu vous donne accès à un grand nombre d’armes pour permettre à chacun de trouver son style de jeu, chaque type d’armes proposant des techniques spéciales différentes avec les « Filoptères ».

Si la boucle de gameplay est addictive et que les combats offrent de belles sensations, manette en mains, le challenge n’est malheureusement pas au rendez-vous surtout pour les chasseurs qui ont l’habitude de cette licence. Plus les années passent et les épisodes s’enchainent et plus Monster Hunter se montre d’une facilité déconcertante, un point qui nous déçoit vraiment. Nous avons terminé toutes les quêtes en solo du village et du Grand-Camp jusqu’au rang 7 étoiles (expert) sans rencontré la moindre difficulté… On se souvient encore dans les tout premiers jeux Monster Hunter, on pouvait parfois passer plus de 30 à 40 minutes à traquer et chasser une créature, ce n’est pas le cas ici. 

Les chasses se terminent très rapidement même pour les quêtes de rang « expert » qui s’expédient en moins de 15 minutes. Les pauvres monstres ne peuvent rien faire, vous avez accès à tout un panel de combos vraiment violents sans parler du faite que vous pouvez abuser de la faune locale pour désorienter les créatures que vous chassez. Vous pouvez aussi monter sur leur dos et les envoyer valser dans les murs la tête la première jusqu’à trois fois de suite… Sans parler de la possibilité d’obliger les monstres à s’affronter entre eux, tous des éléments qui rendent le jeu vraiment super à jouer, mais qui facilitent malheureusement beaucoup trop les choses. Quand un monstre s’enfuit, il vous suffit par exemple de monter sur le dos de votre chien (autrement appelé Chumskys dans le jeu) pour prendre la créature en chasse qui aura malheureusement rarement le temps d’atteindre sa destination sans que vous soyez à ses trousses prêt à lui porter le coup fatal. Le rythme général de ce Monster Hunter s’est considérablement accéléré, offrant une action plus frénétique, mais moins exigeante.

chien-monture-chumskys-monster-hunter-rise

Côté durée de vie comptez 15 heures pour les quêtes du village avant de voir apparaitre les crédits de fin, mais évidemment dans ce genre de jeu cela ne veut rien dire puisqu’il reste ensuite toutes les quêtes du Grand-Camp qui elles, relèvent un peu le challenge que vous pouvez entreprendre seul ou à plusieurs. Ces quêtes font d’ailleurs encore progresser l’histoire au-delà ce que proposent les quêtes du village. Il faut à l’heure actuelle une quarantaine d’heures pour faire le tour des quêtes clés / urgentes du jeu et encore plus si vous comptez tout boucler à 100%. Si vous prenez le train en marche aujourd’hui, vous n’aurez pas tout fini que les développeurs de Capcom auront déjà déployé des mises à jour de contenus. Les équipes se tiennent déjà prêtes à assurer le suivi comme ils l’ont fait avec l’épisode « World » de Monster Hunter.

Amélioration de la qualité de vie pour une aventure faussement accessible :

Les améliorations de la qualité de vie du jeu sont un réel plus, tout ce qui pouvait nous paraitre lent dans les précédents opus de Monster Hunter ont été revu dans « Rise » à un tout autre niveau de ce qui avait déjà été initié avec l’épisode « World » sorti deux ans plus tôt. Il suffit de cliquer sur un bouton pour se retrouver n’importe où dans le Hub. La conception du village fait en sorte que vous puissiez faire tout ce dont vous avez besoin et retourner à la chasse en quelques instants. Lorsque vous êtes en chasse en dehors du village de Kamura, vous pouvez parcourir les environnements très rapidement grâce au chien (qui fait office de monture) qui vous accompagne dans l’aventure que jouiez en solo ou en multi avec d’autres joueurs en ligne. Sur son dos vous pouvez récolter des ingrédients sans mettre pied à terre, récolter des minerais sur des gisements, aiguiser vos armes et bien d’autres actions de ce type. Des petits détails qui donnent l’air de rien, mais qui pourtant contribuent à fluidifier votre manière de jouer et qui ont le mérite de balayer toutes les lourdeurs des anciens opus.

cuir-de-la-viande-monster-hunter-rise

Cependant, et malgré tous les efforts déployés par les équipes de développement pour améliorer la qualité de vie du jeu, la myriade de boites tutoriel que vous devez assimilé au cours de vos deux premières heures de jeu font de Monster Hunter Rise un soft faussement accessible. Si vous avez l’habitude de la chasse, vous ne serez pas dépaysé par tout ce que le jeu vous montre en début d’aventure. Mais pour un non-initié qui découvre la série avec cet épisode, toutes ces boites de tutoriels ont de quoi décourager… Surtout que ces boites de dialogues explicatifs ne lésinent pas sur le jargon technique « Filoptères » « Lys précieux » « Grand Filoptères » « Pilpoils » « Chumskys » « Félynes » « chevauchée de Wyvernes » « liens de soies » et autres qui vous noient dans un flot d’informations alors que vous venez à peine de démarrer, clairement les deux premières heures de Monster Hunter Rise se vit assez difficilement avec toutes ces boites explicatives. La façon de présenter les différentes facettes du gameplay pourrait se faire différemment et de manière plus engageante.


★ Au final, Monster Hunter Rise un jeu qui vaut la peine d’être joué ?

Monster Hunter Rise offre une excellente expérience de jeu qui est en plus profondément gratifiante. Si vous n’avez jamais touché à la série auparavant c’est l’épisode parfait pour s’y mettre ! Les équipes de Capcom se sont débarrassées de toutes les lourdeurs du passé pour proposer une expérience de jeu qui mise sur le fun avant tout, l’amélioration de la qualité de vie du soft en est un réel atout. Malheureusement pour les habitués de la série, toutes les mécaniques qui ont été ajoutées et notamment celles qui offrent une plus grande liberté de mouvement aux chasseurs ruinent complètement le challenge.

Soyons clair, en l’état actuel des choses, MH Rise n’a pas de challenge à la hauteur pour les vétérans qui connaissent la série sur le bout des doigts. Il faudra certainement attendre les contenus qui arriveront « post-lancement » pour commencer à voir la courbe de difficulté grimper en flèche. Mais attention, le manque de difficulté ne signifie pas pour autant qu’il n’y a aucun intérêt à jouer à Monster Hunter Rise, nous pensons même qu’il s’agit de l’épisode qui offre les meilleures sensations de jeu. Concrètement, Rise est un excellent ajout à la franchise.


 

Monster Hunter Rise

Note du jeu
8.5

Une boucle de gameplay hautement addictive, on ne s’ennuie jamais !

10.0/10

Visuellement très joli sur Nintendo Switch, des graphismes soutenus par une chouette direction artistique.

9.5/10

Des environnements ouverts à explorer sans temps de chargement, une optimisation solide sur Nintendo switch.

9.0/10

Une bande-son exceptionnelle, on passe de douces mélodies vocales à des thèmes de combat diablosment rythmé.

9.0/10

Ça manque cruellement de challenge, ou est la difficulté pour les chasseurs vétérans ?

5.0/10
Yuri
Yuri
Retrouvez toutes les infos Jeux Video sur generation-game avec des tests, des guides de jeux, des astuces sur les dernières sorties et bien d’autres !

Laisser un commentaire

Top