Vous êtes ici
Accueil > Fil d'actualités > Test Dark Souls Remastered, l’avènement du Feu est là ! Notre avis sur le jeu

Test Dark Souls Remastered, l’avènement du Feu est là ! Notre avis sur le jeu

dark-souls-remastered-avis-test

Dark Souls, voilà une licence qui a souvent été copiée par le passé, mais jamais vraiment égalée. Aucune des productions qui ont tenté de se frotter à la licence des « Souls » n’a su vraiment comprendre l’essence qui s’en dégageait, ce qui fait de Dark Souls une série presque unique qui dispose d’un univers sombre à la fois mystérieux et difficile à comprendre, mais qui arrive littéralement à happer les joueurs une fois qu’ils commencent à parcourir cet univers marqué par la ruine et la malédiction.

Tout cela dû au savoir-faire inégalable des studios de From Software dont les productions ont littéralement émergé lors de la précédente génération de consoles de salon à savoir la PS3, la Xbox 360 et naturellement aussi sur PC. Aujourd’hui, nous testons le « mythe », celui qui aura marqué toute une génération de joueurs, nous parlons bien évidemment de Dark Souls premier du nom (Demon’s Souls est le vrai premier Souls, mais la série Dark Souls est celle qui aura réussi à s’ouvrir à un public plus large tout en étant multi-supports). 

Le jeu culte de From Software, et l’oeuvre la plus célèbre d’Idetaka Miyazaki nous revient dans une version « Remastered », comprenez par là remasterisée qui comporte certaines nouveautés sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch et PC. Si vous vous demandez si l’investissement pour cette version en vaut la peine, nous allons tenter d’y répondre dans ce test / avis sur le jeu. Préparez-vous un petit jus, deux ou trois biscottes et c’est parti !

  • Un point sur la version testée par notre rédaction :

Notez que nous parlerons ici du jeu dans sa version PS4, PC et Xbox One. L’édition Nintendo Switch a été repoussée donc impossible pour le moment de vous parler de cette version qui sortira cet été avec l’Amiibo du chevalier solaire (vendu à côté) et qui permettra à tous joueurs de profiter de l’expérience Dark Souls en mode console portable. Mais pour vous faire un résumé, la version Nintendo Switch n’offrira pas dans tous les cas de support en 4K et ne tournera pas à 60 images par secondes comme c’est le cas sur les autres supports. L’expérience Dark Souls sur Switch se jouera uniquement en 1080p/30fps dockée et en 720p/30fps en mode portable.

Car oui, c’est une des spécificités des versions PS4, PC et One qui permettent de redécouvrir l’oeuvre dans les meilleures conditions possible. Dark Souls Remastered c’est du 4K/60fps pour les consoles haut de gamme (PS4 Pro / Xbox One X) et sur PC, et en 1080p/60fps pour les modèles standards. Dans tous les cas, tous les supports vous permettront de redécouvrir le jeu ou même de le découvrir pour la première fois si vous avez raté la version de 2011.

Il est temps de lever cette vieille carcasse et de marcher sur les traces des anciens :

Après une création d’un personnage des plus sommaires (le jeu ne brille pas à ce niveau-là), nous avons le droit à une séquence d’ouverture qui a pour rôle de nous apprendre les bases de l’histoire avec l’âge des anciens ou le monde n’était alors qu’un brouillard épais ou vivait des dragons immortels qui régnaient en maitre… Puis vint alors l’avènement du feu, qui instaura, la vie et la mort, la lumière et les ténèbres et tout le Lore sur les âmes des seigneurs comme Nito, la sorcière d’Izalith et ses filles du chaos ou encore Gwen qui ensemble, défièrent les dragons. 

Malgré le dernier souffle des dragons immortels dû à la trahison de Seath l’Écorché (lui même un dragon) et le début de l’âge du feu, la flamme mourra petit à petit pour laisser place à un monde de ténèbres menacé d’être plongé dans une nuit éternelle avec des êtres vivants de plus en plus marqués de la marque sombre. Nous commençons comme l’un de ces êtres disposant de la marque sombre et condamnée à errer sans fin dans le Refuge des Morts-Vivants. Cependant, l’histoire raconte qu’un mort-vivant sera choisi pour marcher sur la trace des anciens seigneurs, et c’est comme cela que l’aventure Dark Souls débute.

Si vous avez du mal à assimiler tout le Lore qui entoure la licence Dark Souls, nous vous conseillons vivement de faire des recherches à ce sujet afin que vous vous rendiez compte de la richesse scénaristique qui entoure cette série. Malheureusement, durant l’aventure, si c’est votre première fois, vous aurez du mal à comprendre le scénario, ce que vous faites là et votre but en tant que morts-vivants. Mais c’est quelque chose de volontaire des développeurs, le Lore s’apprend au fur et à mesure de la progression dans le jeu et sur plusieurs Run, une fois que vous avez bien intégré l’univers dans votre esprit.

Dark-Souls-Remastered-news-test-4k

Gameplay lourd, Die and Retry, pas de doute vous êtes bien dans Dark Souls :

La série s’est fait un nom pour sa difficulté légendaire, alors que sur la précédente génération ont avait le droit à des jeux aux aspects de plus en plus casualisés qui prenaient les joueurs par la main à tout instant pour espérer toucher un public plus large, les développeurs de From Software ont choisi de faire un jeu au gameplay exigeant, ou il n’y a pas d’autres choix que d’apprendre de ses erreurs pour avancer. 

Le jeu vous lâche dès les premières minutes dans le Refuge des Morts-Vivants sans même vous expliquer ce que vous faites là, sans même vous indiquer ce que vous devez faire ou bien le lieu où vous devez vous rendre pour progresser. C’est au joueur de découvrir sa route en s’engouffrant dans des donjons et lieux plus sombres les uns que les autres. Dès les premiers instants, le jeu sera sans aucune pitié en vous mettant face à de grosses bébêtes et au système de Die and Retry (comprenez par là mourir et ressayer), qui offrira à terme aux joueurs un réel sentiment de progression, de maitrise et d’accomplissement. Le jeu n’est jamais injuste, c’est vos erreurs qui vous conduiront à une mort certaine !

Et pour vous conduire à faire ces erreurs, les développeurs ont opté pour un système de jeu plutôt lourd, vos actions vous paraitront toujours lentes, vous devrez toujours bien gérer votre endurance, choisir le meilleur équipement possible en fonction de la situation qui se présente à vous et dépenser vos âmes judicieusement pour apprendre sorts, augmenter le niveau de votre personnage ou pour améliorer votre équipement armures / armes. C’est sans compter tous les pièges qui se dressent sur votre route, les embuscades et les innombrables morts qui guettent à chaque rebord d’une falaise. N’oubliez jamais qu’au-delà de l’aspect LvL Up du jeu, c’est bien votre skill et votre capacité à apprendre de vos erreurs qui vous conduiront jusqu’à la fin de cette aventure… À moins que… !

Les fonctionnalités multijoueurs, entre accessibilité et exigence :

Certaines fois, vous aurez du mal à passer des épreuves, là encore les développeurs ont pensé à tout ! Intégrer un mode multijoueur qui permet d’appeler des spectres en renfort qui sont incarnés par d’autres joueurs pour passer un combat difficile ou pour faire la route pendant un temps dans un donjon. Cette fonctionnalité permet de grandement faciliter l’aventure, on est tout de suite plus fort à plusieurs, mais il y a un revers à ce système. 

En faisant cela, vous acceptez aussi d’être envahi par d’autres joueurs, ils incarnent des esprits sombres et n’auront d’autres buts que de s’emparer de votre humanité. Les choses sont encore plus dangereuses dans Dark Souls Remastered qui permet à 6 joueurs de se retrouver dans une même session de jeu. Que ce soit pour une collaboration, une confrontation, une assistance ou une trahison, en acceptant le mode en ligne vous vous exposez à tout cet aspect du jeu… Aspect qui se trouve être renforcé par 9 serments que les joueurs du monde entier peuvent rejoindre à tout moment pour servir une cause qu’ils pensent noble. 

Les serments ont tous leurs propres buts et leurs propres récompenses pour pousser les joueurs à être actifs. Vous aurez ceux qui traqueront les joueurs qui ont commis des pêcher en trahissant leur serment ou ceux qui sèment le chaos en tuant d’autres joueurs sur les serveurs, vous aurez ceux qui seront chargés de protéger un lieu sacré ou ceux qui devront faire des offrandes. Quoi qu’il en soit, les serments pousseront les joueurs à un moment ou un autre à jouer ensemble, à se combattre offrant une partie dédiée au PvE (joueurs contre environnement) et une autre au PvP (joueurs contre joueurs). Nous vous invitons d’ailleurs à consulter notre guide dédié aux serments du jeu disponible à cette adresse : Guide Dark Souls Remastered Tout Savoir Sur Les Serments Avec Liste Et Emplacements.

Dark Souls « Remastered », il y a du nouveau ?

Nous y sommes, après un rappel de ce qu’est Dark Souls dans les grandes lignes, il est temps de parler de la version remasterisée. Ce n’est pas comme si les joueurs n’étaient pas déjà habitués à la licence, entre les trois Dark Souls et les deux exclusivités de Sony (Demon’s Souls et Bloodborne) les joueurs commencent à bien connaitre la recette. 

Quel est l’intérêt aujourd’hui de revenir sur Dark Souls premier du nom. Cette version liftée en vaut-elle vraiment la peine ? De notre point de vue, revivre une aventure culte datant de 2011 en 4K/60fps ou l’on a oublié pas mal de passages avec des serveurs qui seront bondés les premiers mois est déjà un argument de taille pour parcourir à nouveau les terres de Lordran. Maintenant, si vous attendez des nouveautés c’est raté. On se souvient encore de certains sites qui avaient relayé à l’annonce de ce remaster que le Level Design allait être modifié, que des choses seraient ajoutées pour déstabiliser les joueurs qui parcourraient à nouveau les terres de Lordran et que le jeu tournerait sous le moteur de Dark Souls 3… 

Eh bien, c’est raté ! Ça n’a d’ailleurs jamais été le cas, si vous avez vous-même vu ce genre d’informations vous pouvez les enlevé de votre esprit, car l’expérience Dark Souls « Remastered » est sensiblement la même qu’en 2011 à part les points précédemment cités, à savoir le support 4K/60fps, les serveurs dédiés qui permettent de jouer jusqu’à 6 joueurs et des textures liftées, ne vous attendez pas à parcourir de nouveaux donjons, de rejoindre de nouveaux serments, ou même de parcourir de nouveaux lieux en Lordran. 

Rien de tout ça, si ce n’est quelques petites modifications de gameplay comme la possibilité de consommer plusieurs âmes en une fois dans le menu, la présence de feux de camp supplémentaires proche du forgeron ou la possibilité de changer de serments à un feu de camp, rien de bien neuf à l’horizon. Si vous faites partie de ces joueurs qui n’ont jamais touché l’oeuvre originale, c’est du tout bon pour vous, n’attendez même pas pour franchir le pas et découvrir la série des Souls avec cette version remasterisée du premier épisode qui aura popularisé la série. 

Si vous avez déjà vécu cette aventure, dites-vous que c’est l’occasion de redécouvrir Lordran dans des conditions optimales avec des serveurs actuellement bondés de monde et la possibilité dès cet été de jouer à Dark Souls pour la première fois sur une console hybride moitié salon / moitié portable.

Dark Souls Remastered

Bien ou pas Bien ?
8

Le gameplay aux petits oignons

10.0/10

Le Lore qui entoure Lordran est parfait

9.0/10

La bande-son est une vraie réussite

9.0/10

Les fonctions multijoueurs bien intégrées

8.0/10

Remaster...Quoi ?

4.0/10

Pros

  • Le level Design toujours aussi top
  • Affichage en 4K...
  • De meilleurs effets de lumières
  • Le jeu tourne en 60 images par secondes

Cons

  • Pas de vraies nouveautés
  • ...Les textures sont lisses comme une peau de bébé
Yuri
Yuri
Retrouvez toutes les infos Jeux Video sur generation-game avec des tests, des guides de jeux, des astuces sur les dernières sorties et bien d’autres !

Laisser un commentaire

Top